La Chine à la conquête de l’.AFRICA ?

29.05.2017 - écrit par  dans Noms de domaine

Tandis que la phase de SUNRISE du .AFRICA s’achève le 2 juin, le registre anticipe déjà que cette extension sera très majoritairement enregistrée par des personnes hors du continent africain, et notamment par les chinois.

Après les vagues d’enregistrements massifs dans les nouvelles extensions génériques par des « néo-domaineurs » chinois fin 2015 et début 2016, il y a fort à parier que cette nouvelle extension – qui n’a aucune restriction – devrait voir déferler ces nouveaux acteurs qui cherchent à profiter de cette aubaine pour générer un maximum de profits.

L’analyse des chiffres disponibles sur le site de ntldstats.com, révèle en effet que presque la moitié des noms de domaines enregistrés dans les nouvelles extensions génériques sont détenus par des chinois.

Il est également intéressant de noter que les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique se sont considérablement accentués depuis le début des années 2000 pour atteindre 200Md$ en 2013. D’après les estimations du gouvernement chinois, le montant de ces échanges commerciaux devrait encore doubler dans les prochaines années pour atteindre 400Md$ en 2020.

De plus, lorsque l’on sait que la population africaine représente un marché potentiel de plus d’un milliard d’individus et que le tarif moyen des extensions des pays africains est supérieur à 250 €, l’opportunité de cibler tout un continent avec le .AFRICA semble s’imposer naturellement.

Si vous êtes titulaire de marques, n’attendez pas pour les protéger en .AFRICA avant que celles-ci ne soient enregistrées par des tiers.

L’équipe Corporate de Gandi est à votre disposition pour réaliser cet enregistrement, via ce formulaire de contact.