Démarrer sur le web

Comment envoyer une plainte au service Abuse ?

gandi-news-abuse-claims-fdff5b

Vous souhaitez nous soumettre un signalement lié à un nom de domaine ou un site hébergé chez Gandi ? Sachez que, bien rédiger votre plainte, c’est nous permettre de vous répondre de manière plus rapide et efficace.

Voici quelques conseils pour apporter les éléments essentiels à votre demande.

La plainte envoyée via notre formulaire

Vous pouvez utiliser notre formulaire dédié qui vous aide à rédiger votre plainte de manière détaillée.

Pour y accéder, c’est ici : https://help.gandi.net/fr/abuse

Pourquoi utiliser le formulaire dédié ?

Le formulaire est construit de manière à vous guider pour que vous puissiez nous envoyer toutes les informations utiles au traitement de votre plainte.

Par exemple, si vous souhaitez signaler un spam, le formulaire vous invitera à nous envoyez les en-têtes de l’e-mail non-sollicité afin de nous permettre d’en retracer l’origine.

Votre signalement peut porter aussi bien sur notre activité de registrar que d’hébergeur. Vous êtes guidé(e)s grâce à un parcours fléché qui permet d’utiliser les catégories qui correspondent le mieux à votre problème.

Après soumission du formulaire, vous recevez automatiquement un accusé de réception. Vous y trouvez le numéro de ticket dans le sujet de l’e-mail pour vous permettre de suivre votre demande.

C’est pourquoi nous vous conseillons de conserver ce message.

En savoir plus sur le devenir des plaintes adressées au service Abuse.

La plainte envoyée directement à notre adresse e-mail

Vous pouvez également nous écrire directement à l’adresse abuse@gandi.net.

Si vous passez par ce canal, veillez à rédiger votre plainte de la manière la plus détaillée possible.

En effet, quand nous recevons des informations incomplètes, nous sommes amenés à multiplier les échanges avec vous, ce qui ralentit le traitement de votre plainte.

Chez Gandi, tous les signalements sont traités par des opérateurs humains. De ce fait, n’oubliez pas que votre demande doit comporter les éléments indispensables à l’identification du problème ou de l’abus rencontré :

  • Produit Gandi concerné : un nom de domaine, un spam ou un contenu hébergé par nos services.
  • Une description de l’abus en quelques lignes pour exposer la situation et les risques qu’elle présente.
  • L’URL du contenu visé s’il s’agit d’une page ou d’un site Internet.
  • Une copie du message d’erreur reçu si le problème en a occasionné un.
  • Des éléments de preuve tels que des captures d’écran d’une page Internet frauduleuse ou malveillante, ou la copie d’un e-mail non-sollicité avec ses en-têtes.

Point d’attention particulier : les plaintes d’e-mails non-sollicités (spam)

Voici un conseil pratique pour rendre le traitement de vos plaintes plus rapide et efficace : ajouter les en-têtes de l’e-mail non-sollicité en plus du corps du message.

Vous êtes nombreux à nous envoyer des plaintes pour des emails non-sollicités, mais qui ne sont pas toujours accompagnées des informations qui nous permettent de déterminer l’origine de ces messages : les en-têtes.

En effet, l’adresse e-mail désignée comme expéditrice d’un e-mail n’est pas toujours celle depuis laquelle le message a réellement été envoyé. C’est pourquoi, sans connaître les informations détaillées dans les en-têtes, il est difficile de savoir d’où le message provient.

Pour obtenir ces en-têtes, il existe de multiples procédés qui varient d’un logiciel de messagerie à un autre.

Les plus courants sont :

  • un clic droit sur le corps de l’e-mail concerné dans votre logiciel, puis « Options de message » ou « Propriétés » ou « En-têtes » (Outlook ou Webmail Gandi);
  • une option spéciale « Afficher les En-têtes » ou « En-têtes » / « Afficher tous » dans un des menus en haut du logiciel (Thunderbird).

Vous pouvez également en savoir plus sur les en-têtes de mail sur le site de Google.

Ou bien identifier les en-têtes de mail grâce à ces deux outils en ligne :

Respecter ces préconisations, c’est nous permettre d’être plus réactif(ve)s dans le traitement de chacun des signalements. Nous vous remercions par avance pour votre collaboration.