Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

12 Juil, 2019  - écrit par  dans Noms de domaine

Il n’y a aucune limite à comment vous pouvez utiliser pour votre domaine.

Mais, avant d’aller plus loin, savez-vous répondre à cette simple question : qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

Hôtes

Vous savez probablement déjà qu’en plus des ordinateurs et des téléphones intelligents, il existe désormais des toilettes intelligentes, des réfrigérateurs intelligents, des enregistreurs numériques intelligents et autres objets connectés. Avec l’explosion de l’Internet des objets (IOT), tout peut aujourd’hui potentiellement être connecté à Internet.

Pour être connecté à Internet, chaque objet se voit attribuer une adresse IP. Il s’agit d’un chiffre qui fournit une valeur précise, essentiellement numérique, à tout élément (appelé « ressource ») connecté à Internet. L’adresse IP constitue la base de la mise en réseau de ces appareils. De la même façon que sans numéro de téléphone, vous ne pouvez téléphoner à personne, sans adresse IP, vous ne pouvez communiquer sur le web.

Une fois que votre ordinateur, vos toilettes intelligentes ou tout autre objet connecté est relié à Internet, il devient un hôte.

hosts.txt

Pour téléphoner à une personne, il fallait autrefois rechercher son nom dans un répertoire et relever le numéro inscrit à côté de son nom. Pour appeler une personne dont vous n’aviez pas les coordonnées, vous utilisiez l’annuaire distribué à votre domicile.

C’est essentiellement ainsi que les choses fonctionnaient dans les premiers jours d’Internet. Si vous vouliez vous connecter à un autre appareil sur Internet, vous deviez connaître son adresse. Ces adresses ont été fournies dans un fichier texte répertoriant toutes les adresses et noms d’hôte du réseau. L’inverse était également vrai : si vous souhaitiez ajouter un autre ordinateur au réseau, vous deviez contacter les personnes en charge de ce fichier pour qu’il soit ajouté. Ce fichier s’appelait hosts.txt et contenait tous les « noms d’hôte » et toutes les adresses de tous les périphériques de l’Internet à venir.

Au fur et à mesure que de plus en plus d’ordinateurs se connectaient sur le réseau, ce fichier a grossi, et il devenait de plus en plus difficile pour le serveur sur lequel il était hébergé de continuer à le servir sur tous les ordinateurs du réseau.

D’autre part, ajouter votre appareil au réseau impliquait d’appeler le Centre d’Information Réseau (NIC-Network Information Center) pour qu’il soit ajouté. A l’époque, l’administration réseau était gérée par des personnes qui rentraient chez elles le soir, partaient en week-end et parfois même en vacances 😉

La taille du fichier hosts.txt et la fréquence à laquelle il devait être mis à jour ont exigé la mise en place d’une nouvelle solution.

DNS

C’est là qu’entre en scène le DNS (Domain Name System). Le DNS répertorie toutes les ressources du réseau dans une arborescence. Le premier ensemble de branches est constitué des domaines de premier niveau, ou TLD. Vous les connaissez en tant que .EDU, .GOV, .NET, .COM, etc.

Sur n’importe laquelle de ces branches, n’importe qui peut enregistrer un nom à utiliser pour n’importe quelle ressource (périphérique) de son choix. Un nom de domaine était donc le nom de toutes ces branches séparées par des points.

Sur le domaine de premier niveau .NET, par exemple, nous avons enregistré le nom « gandi » et nous avons créé le domaine (ou le sous-domaine, comme on dit) www et l’avons attribué à un serveur hébergeant notre site Web.

Pour accéder au site Web de Gandi, vous n’avez pas besoin de connaître l’adresse IP de ce serveur. Votre ordinateur va simplement demander à un serveur DNS appelé résolveur (ce dernier est généralement géré par votre fournisseur de services Internet, mais des résolveurs DNS publics existent également), de rechercher www.gandi.net.

Comment le résolveur procède-t-il ensuite ? Premièrement, il demande à la zone racine où il peut trouver .NET. Ensuite, il demande aux serveurs DNS du .NET où il peut trouver le nom de domaine gandi.net, enfin il demande aux serveurs DNS gandi.net où il peut trouver www.gandi.net.

Pour rendre le système encore plus efficace, la mise en cache a été intégrée. La mise en cache se produit lorsqu’un ordinateur enregistre une information qu’il a reçue d’un autre ordinateur pour l’utiliser ultérieurement. Dans ce cas, il est possible qu’un résolveur DNS ait déjà consulté www.gandi.net récemment. Peut-être que vous étiez sur ce site il y a une minute. Ou peut-être quelqu’un d’autre qui a utilisé ce résolveur l’a visité. Au lieu d’avoir à demander à la zone racine .net et gandi.net, il peut simplement indiquer à votre ordinateur la réponse qu’il a mise en cache.

L’arbre de DNS s’étend potentiellement à un nombre infini de sous-branches de branches. Mais à présent, il suffit de simplement d’avoir enregistré un nom de domaine de premier niveau particulier (.COM, .NET, etc. dont il existe maintenant plus d’un millier d’extensions).

Lorsqu’il a initialement conçu le système de noms de domaine, Paul Mockapetris souhaitait que le système DNS soit :

  • cohérent afin de garantir l’uniformité
  • décentralisé pour résoudre les problèmes de mise à l’échelle du système précédent
  • illimité quant aux types d’applications pour lesquelles il pouvait être utilisé

De par sa nature même, un domaine est conçu pour être flexible.

Dans notre précédent post C’est quoi un nom de domaine ?, nous avions établi que le domaine était comme votre adresse en ligne. C’est vrai sur le plan conceptuel. Mais parce qu’au niveau technique, vous pouvez lier votre domaine à des serveurs Web, à des serveurs de messagerie et à n’importe quel autre appareil, un domaine est une solution techniquement flexible. Grâce à DNS, tout un monde d’options s’offre à vous. Maîtriser la configuration des enregistrements DNS de votre domaine est la clé pour ouvrir ce monde.

Mais cela signifie également un monde de flexibilité pour vous. Votre nom de domaine peut « pointer » vers n’importe quelle adresse IP. Si le serveur sur lequel se trouve votre site Web ou votre courrier électronique cesse de fonctionner ou si vous souhaitez essayer le service d’une autre société qui vous le fournit, vous pouvez modifier votre DNS. Mieux encore, vous pouvez utiliser un type particulier d’enregistrement DNS appelé enregistrement CNAME pour pointer votre nom de domaine vers un autre nom de domaine.

L’innovation du DNS a permis à Internet et au Web de se développer au-delà de ce que les informaticiens partageant un fichier hosts.txt auraient pu imaginer.

Un nom de domaine est plus qu’une simple adresse en ligne, c’est un hub pour regrouper toutes les ressources, sites Web, courriers électroniques ou autres, que vous souhaitez rassembler sous un même nom.