Comment migrer d’un éditeur de site web vers un CMS ?

29 Juil, 2020  - écrit par  dans Simple Hosting

Les éditeurs de sites web sont de formidables outils, mais ils ont leurs limites. Une fois atteintes, vous serez contraint de migrer vers un système de gestion de contenu ou CMS. Découvrez les étapes de cette migration.

L’utilisation des services « WYSIWYG » ( » What You See Is What You Get « ) est un excellent moyen pour rapidement créer un site web esthétique et professionnel sans avoir à passer par un développeur pour en assurer la conception et la maintenance.

Toutefois, après un certain temps, il peut s’avérer judicieux de passer sur un système vous accordant davantage de contrôle sur votre site. Vous pourriez par exemple vouloir aller plus loin dans la personnalisation de votre site, dont les options des éditeurs sont souvent limitées, ou encore gérer le DNS de votre nom de domaine qui vous permettrait l’usage du service de mail de votre choix.

Un système de gestion de contenu, ou CMS, est plus polyvalent : vous accédez à bien plus d’options et avez un meilleur contrôle sur votre site.

Voici les différentes étapes pour passer de l’éditeur de site web au CMS :

1. Audit et archivage de votre site actuel

La première étape de la migration de votre site web consiste à faire l’inventaire de ce qui se trouve sur votre site actuel. Il vous faut notamment déterminer ce qui suit :

  • Quel contenu souhaitez-vous conserver ?
  • Quel contenu est superflu ?

La migration de votre site web est un bon moment pour examiner le contenu de votre site actuel et décider ce que vous souhaitez conserver et ce dont vous n’avez pas besoin. Il peut s’agir d’images, de fiches produits (si votre site est un site de e-commerce) ou de textes d’introduction. Si vous avez un blog, il pourrait s’agir d’en trier le contenu.

  • Pouvez-vous classer ce contenu par catégorie ?

Il est préférable de classer certains contenus sous forme de page, comme une page « Contactez-nous » par exemple. D’autres contenus peuvent être considérés comme un article ou un billet s’ils font partie d’un blog.

  • Quelle est la structure de votre site web ? Comment cette structure se reflète-t-elle dans les URL des pages web ?

Comprendre la structure de votre site web vous aidera à reproduire ce contenu dans votre CMS. Il est également important de noter l’impact de cette structure sur les URL de votre page web

  • Quels formulaires doivent être transférés ?

Par exemple, si vous avez un formulaire de contact ou de demande.

  • De quelles autres fonctionnalités avez-vous besoin pour migrer ?

Il peut s’agir d’un système de réservation, d’un moyen de recueillir des données sur l’activité de vos clients sur votre site web, ou de fonctions e-commerce comme un catalogue de produits et différentes options de paiement.

Dans la mesure du possible, essayez également d’archiver votre site dans son état actuel, ne serait-ce que pour pouvoir vous y référer dans le futur.

Une fois votre site actuel audité, vous pouvez entamer la configuration de votre CMS.

2. Installez votre nouveau CMS

Il est maintenant temps d’installer votre nouveau CMS. La première étape est de sélectionner le CMS le plus approprié à vos besoins. Vous devrez vous assurer de choisir un CMS qui possède les fonctionnalités identifiées à l’étape 1 ou qui pourront être ajoutées grâce à des add-ons ou des plug-ins.

Une fois que vous avez choisi le CMS qui vous convient, installez-le sur l’hébergement de votre choix.

En savoir plus sur Gandi Simple Hosting.

3. Migrez votre contenu

La prochaine étape est d’importer le contenu vous souhaitez conserver pour votre site web.

Votre CMS doit vous permettre de créer des pages statiques et aussi d’ajouter des blocs de texte si nécessaire.

Vous voudrez aussi peut-être vous assurer que les URL attribuées à ce contenu sont les mêmes que celles de votre précédent site.

4. Concevez votre site

C’est le moment idéal pour repenser le design de votre site web en utilisant un thème prédéfini dans votre nouveau CMS. Vous pouvez choisir un thème similaire à celui de votre site précédent, ou créer une toute nouvelle identité avec un nouveau thème de votre choix.

Si vous souhaitez aller plus loin dans la personnalisation de votre site, vous pouvez faire appel à un designer freelance pour concevoir un site web au plus proche de vos envies.

5. Consultez votre nouveau site web

Vous y êtes presque, la publication de votre site web approche. Avant de le mettre en ligne, assurez-vous de vérifier les points suivants :

  • Fonctionnalité

La chose la plus importante à vérifier est la fonctionnalité de votre site web. Si toutes les fonctionnalités identifiées à l’étape 1 sont opérationnelles sur votre nouveau site, alors tout est prêt.

  • Liens

Vérifiez que tous les liens de votre site web dirigent tous vers les pages souhaitées, d’autant plus que la structure des URLs a pu changer entre l’ancienne et la nouvelle version de votre site.

6. En direct

La vérification est finalisée, il ne vous reste plus qu’à mettre votre nouveau site en ligne et à retirer l’ancien.

La mise en ligne impliquera probablement la mise à jour de votre fichier de zone DNS ou de vos serveurs de noms DNS.

C’est un grand pas, mais un pas essentiel ! En passant d’un système d’éditeur de sites web à un système de gestion de contenu, vous gagnez en liberté dans la personnalisation et le contrôle de votre site web. La migration peut être difficile, mais si vous la planifiez, le processus se déroulera sans encombre.