Gandi-world-emoji-day

Intégrer un emoji dans son nom de domaine, c’est possible !

17 Juil, 2020  - écrit par  dans Noms de domaine

Avec la démocratisation du smartphone, les emojis sont littéralement devenus incontournables, s’immisçant même progressivement au sein de la sphère professionnelle. À l’occasion de la journée mondiale des emojis (chaque 17 juillet), nous souhaitons rendre hommage à ce nouveau langage universel qui égaie notre quotidien. Saviez-vous qu’il était possible d’enregistrer son nom de domaine emoji ? Retour sur une utilisation encore méconnue.

Les restrictions à l’enregistrement d’un nom de domaine emoji ?

Les emojis sont la nouvelle langue universelle, toutes générations confondues. Avec une omniprésence sur tous les supports en ligne, leur apparition dans les URLs est une suite logique. Toutefois leur enregistrement est encore relativement confidentiel dû à différentes restrictions juridiques et techniques.

Un nombre d’extensions limité

Une des premières raisons repose sur le fait que le nombre d’extensions autorisant l’enregistrement d’un domaine emoji est encore très limité. Aujourd’hui, seules les extensions .WS (ccTLD du Samoa), .ST (ccTLD de Sao Tomé-et-Principe) et .FM (ccTLD des îles de Micronésie) proposent l’enregistrement de ce type de domaine.

Cette limitation s’explique par le fait que, suite à l’apparition de cette nouvelle tendance, le groupe de sécurité de l’ICANN s’est rapidement positionné en sa défaveur [lien en anglais], interdisant l’enregistrement sur une grande majorité d’extensions. Ce rapport met en garde sur deux points principaux :

  • la difficulté pour différencier les emojis, certains étant graphiquement proches et déclinables sous différente couleurs, et parfois représentés différemment selon le système d’exploitation.
  • la difficulté de lecture depuis certains appareils, nécessitant l’utilisation du « Punycode », une syntaxe de codage pour déchiffrer les noms de domaine internationalisés. 

Plus concrètement, certains emojis sont techniquement lisibles par la combinaison de différents emojis. Par exemple, , 👪 résulte de la combinaison de 👨 + 👩 + 👦 avec des caractères « invisibles ». Le problème provient alors de l’ambigüité lors de la lecture.

Certains usagers verront 👪 alors que pour d’autres le nom de domaine sera 👨👩👦. Alors si vous avez l’habitude de faire du shopping sur 👪.ws (qui imaginons dans notre exemple vend des articles pour la famille), mais qu’une campagne de phishing habillée en belle newsletter vous redirige vers 👨👩🧑.ws, vous pourriez ne pas y voir la différence et consommer sur un site frauduleux. Notre conseil serait donc de bien vérifier que le Punycode de votre nom de domaine emojis est unique pour vous en prémunir.

Un accès limité sur ordinateur

Bien qu’il soit possible de faire apparaître le clavier emojis sur ordinateur grâce à des commandes spécifiques (Windows : touche Windows + point virgule ; Mac : ctrl + ⌘ + space), l’utilisation des emojis y est bien plus limitée que sur un smartphone dont ce clavier spécifique est initialement intégré et largement utilisé.

De plus, afin d’accéder à l’URL souhaitée, les emojis devront être traduits en Punycode. Cette traduction est nécessaire car le DNS n’accepte que des caractères ASCII; le Punycode permet alors de traduire ces caractères unicodes en ASCII. C’est à dire que pour visiter le site web 😀.ws depuis un ordinateur (sans utiliser le clavier emojis), il vous faudra renseigner « xn--e28h.ws », beaucoup moins sexy et attractif vous en conviendrez. 

Vous l’aurez donc compris, votre choix en termes d’extensions sera relativement restreint et plusieurs contraintes seront à prendre en considération avant de vous lancer dans l’enregistrement de votre nom de domaine emoji. Cela étant dit, vous pourriez toutefois envisager d’enregistrer un nom de domaine emoji pour des fins bien spécifiques. 

Pourquoi enregistrer un nom de domaine emoji ?

Facile à mémoriser, un nom de domaine emoji est un outil de communication original pour mettre en place une campagne marketing impactante et différenciante. Plusieurs grandes marques ont déjà fait ce pari, dont Coca Cola pour une campagne ciblée sur leur site portoricain. 

Flashback en 2015, la célèbre marque de soda qui nous invite à « Ouvrir du bonheur » enregistre alors des noms de domaine sur l’extension .WS pour chaque emoji qui représente le bonheur [lien en anglais].

En suivant chacune des URLs, les internautes sont invités à s’inscrire pour tenter leur chance d’obtenir leur propres adresse web emoji. Partant du constat que la grande majorité de leur public visite leur site web via un smartphone, cette campagne fut particulièrement pertinente et a été très largement relayée. 

Plus récemment, une campagne de sensibilisation sur la justice raciale a fait le buzz grâce à son domaine 👁👄👁.fm [lien en anglais] et a permis de récolter 200.000 USD pour diverses associations autour du mouvement #BlackLivesMatter.

D’autres marques utilisent ces noms de domaine emoji pour rediriger vers le site, dont notamment Mailchimp avec 💌.ws (xn—rr8h.ws) et Budweiser avec 🍺🍺🍺.ws (xn-xj8haa.ws).

Parmi les 2666 emojis existants [lien en anglais], toutes les associations sont possibles, l’unique limite est votre imagination. À titre d’exemple, nous pourrions facilement imaginer l’association d’un burger et d’un clown pour rediriger vers le site du géant du fast-food.

Encore limitée par le nombre d’extensions autorisant l’enregistrement d’emoji, si cette position était revue dans le futur, les emojis pourraient révolutionner le monde des noms de domaine. 

L’historique des noms de domaine emojis

2001 : enregistrement des trois premiers noms de domaine emojis le 19 avril 2001 : ☮️.com, ♨️.com, ♨️.net

2004 : enregistrement de ☺️.comavant qu’IDNA2008 l’interdise [lien en anglais], désormais utilisé en tant que redirection.

2011 : enregistrement de 💩.la, le premier domaine emoji mondial, rendu possible grâce à la sortie du Mac OS X Lion.

Alors quel avenir pour ces domaines emojis ? Tout dépendra de l’intérêt porté par les entreprises sur ces nouvelles opportunités.

Toutefois, il est indispensable de prendre en considération les recommandations de l’ICANN : les noms de domaine emojis sont amusants, mais doivent se limiter à un usage non crucial. 

Amusez-vous à créer votre domaine emoji :

.ws
.st
.fm