Démarrer sur le web

Checklist pour lancer votre site e-commerce

3 conseils pour créer une boutique en ligne

Les achats en ligne sont rapidement passés d’un luxe à une commodité, et sont finalement devenus une nécessité absolue pour les consommateurs. L’industrie du commerce en ligne connaît une croissance constante et fulgurante dans le monde entier.

Voici quelques chiffres intéressants : 

  • Les ventes mondiales de commerce en ligne devraient s’élever à environ 4 500 milliards de dollars d’ici 2021.
  • On estime que les ventes du commerce en ligne représentent 13,7 % de l’ensemble des ventes au détail dans le monde.
  • Le taux de croissance annuel moyen de l’industrie est de 23 %.
  • 51 % des acheteurs en ligne utilisent leur smartphone pour acheter des marchandises.

Dans le monde actuel, dominé par la technologie, le commerce en ligne est une industrie au potentiel de revenus et de profits incroyable. Il est de plus en plus facile pour les entrepreneurs de créer leur boutique en ligne. 

Elles nécessitent moins de personnel et les frais généraux ne représentent qu’une fraction de ce que leur coûterait la création d’un véritable local.

Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une solution e-commerce et d’un nom de domaine pertinent. Dans le cas du commerce en ligne, tout nom de domaine avec une extension .STORE, par exemple, apportera une immense valeur ajoutée à votre entreprise.

Avoir le mot « store » dans votre nom de domaine indiquera immédiatement à l’utilisateur que vous vendez quelque chose en ligne. Non seulement cela rend votre entreprise plus identifiable, mais cela vous permet aussi de vous démarquer parmi pléthore de concurrents. 

Par exemple, regardez ces deux noms de domaine :

  • www.computerz-accessories.com
  • www.compaccessories.store

Lequel d’entre eux semble le plus fiable et le plus digne de confiance ?

Ensuite, vous devez intégrer à votre nom de domaine dans une solution e-commerce avec système de paiement fiable, et vous êtes prêt(e) à faire des affaires. 

Le commerce électronique vous permet d’atteindre un public plus large et un plus grand nombre de lieux sans avoir à consacrer une part importante de votre budget à la publicité.

Il n’est donc pas surprenant que de nombreux entrepreneurs établis ou en herbe se lancent dans la création de leur boutique en ligne. Plus de la moitié de la population mondiale ayant accès à Internet, le shopping en ligne est devenu un moyen d’achat pratique et sans effort. L’avenir s’annonce de plus en plus favorable aux plates-formes de commerce électronique.

Pour vous aider à monter votre entreprise de commerce électronique en douceur, voici une checklist organisée en fonction des principaux défis que vous êtes susceptible de rencontrer lors de la planification, du lancement et de la gestion d’une activité de commerce en ligne rentable.

Démarrer une entreprise de commerce en ligne : les étapes clés

1. Étudier les modèles économiques d’entreprise les plus performants

La plus grande erreur que la plupart des entrepreneurs font en démarrant une entreprise de commerce en ligne est de laisser de côté la phase de recherche. Il est important de fournir une base solide à votre entreprise, ce qui demande du temps et des investissements.

Il existe différents modèles d’affaires à étudier et à choisir. Comprendre chacun d’eux et savoir comment ils fonctionnent. Lequel est le mieux adapté à vos objectifs et à votre budget ?

Si vous disposez de ressources limitées et ne souhaitez pas investir massivement au départ, le modèle du dropshipping est fait pour vous. Si vous êtes à l’aise pour investir dans un grand entrepôt et le remplir de toutes sortes de marchandises, vous aurez une gamme de produits plus large à offrir à vos acheteurs. Il existe d’autres options, telles que la marque blanche et les abonnements.

2. Recherchez votre secteur

Il est important de se concentrer sur un secteur précis si vous débutez, à moins que vous n’ayez accès à un budget énorme. Identifier une niche et se concentrer sur les entreprises qui opèrent déjà avec succès dans cet espace. 

Ne vous inquiétez pas de la concurrence, à moins qu’elle ne soit impitoyable. L’absence de concurrence peut également signifier un potentiel de vente moindre.

Choisissez une voie médiane qui n’est pas dominée par les grands acteurs. Un créneau qui a une bonne communauté sur les médias sociaux est un indicateur du potentiel futur s’il est développé intelligemment. 

Essayer d’inclure également quelques possibilités de marketing d’affiliation pour maintenir la rentabilité de votre entreprise. D’autres feront le gros du travail à votre place.

3. Rechercher des idées de produits

Après avoir identifié votre secteur, l’étape suivante consiste à trouver des produits à vendre ! Toutefois, avant d’ouvrir votre boutique, l’étape cruciale consiste à identifier votre public cible. 

Si vous n’avez pas le profil de votre public, vous ne saurez pas quoi vendre. Vous pouvez commencer petit et vous concentrer sur des données démographiques spécifiques.

Vient maintenant la recherche de produits. Il s’agit d’une étape importante qui peut consommer une grande partie de votre budget. 

Investissez moins au départ et continuez à « tâter le terrain » jusqu’à ce que vous ayez une idée du marché et de la façon de le négocier. 

Faites-vous une idée des produits, même si vous avez choisi le modèle dropship. Cela vous permettra de mieux connaître le produit et de vous préparer à mieux répondre aux demandes des clients.

4. Enregistrez votre entreprise

Travaillez à la création d’une image de marque autour de votre activité de commerce en ligne. Choisir un logo et des couleurs avec lesquels votre public peut rapidement vous identifier et vous mémoriser. L’image de marque doit être le reflet de votre secteur d’activités.

Choisir un nom d’entreprise pour votre entreprise de commerce électronique doit impliquer une réflexion approfondie. Un nom de marque est pour toujours et c’est pourquoi il est essentiel de penser à long terme lorsque vous choisissez un nom pour votre entreprise. 

L’enregistrement de votre entreprise est obligatoire, car il garantira que vous vous conformez aux règles locales, étatiques et fédérales.

Viennent ensuite les licences. Il y en a quelques-unes de routine et quelques autres uniques, spécifiques à l’industrie du commerce électronique.

Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Engager un consultant. Ils vous conseilleront avec précision et feront le nécessaire pour que votre entreprise soit prête pour un lancement sans problème à la date prévue.

Votre consultant vous guidera également dans l’obtention des permis et licences indispensables. Elles sont nécessaires pour de nombreuses transactions commerciales, notamment pour l’ouverture d’un compte bancaire et la déclaration d’impôts. 

5. Trouvez les bons fournisseurs

La seule façon de vaincre la concurrence intense et croissante dans le secteur du commerce électronique est de proposer des prix compétitifs pour vos produits et d’offrir plus de valeur à vos clients. 

Cela ne peut se faire que si vous avez les bons fournisseurs pour soutenir vos initiatives commerciales. Là encore, la recherche est vitale car de nombreux fournisseurs attendent de vous servir, mais ils ne sont peut-être pas tous sur la même longueur d’onde. 

Trouvez-en un qui soit compatible avec votre idée d’entreprise et pensez toujours à long terme dans vos choix des fournisseurs.

6. Développer un business plan

C’est la dernière étape du processus de lancement d’une entreprise de commerce électronique. Lorsque vous avez tout le reste en place, l’étape suivante consiste à élaborer un business plan pour un aperçu précis des différents aspects des opérations commerciales.

Le financement est l’une des composantes essentielles de tout business plan. Le plan doit identifier le point où vous pouvez atteindre le seuil de rentabilité et tracer la voie à suivre pour y parvenir. 

La projection des ventes, des recettes et des profits est indispensable avant de commencer à vendre en ligne. Il vous donnera une cible sur laquelle vous concentrer et une feuille de route pour atteindre la cible.

Le plan mentionnera également d’autres éléments de l’entreprise tels que les besoins en personnel, la gestion logistique, les problèmes d’expédition, les plans d’urgence, etc. Vous devez avoir une idée précise des ressources financières dont vous disposez afin que toute modification ou tout détournement de l’itinéraire prévu puisse être effectué sans hésitation si nécessaire.

7. Attirer les clients dans votre magasin

Lorsque tous les boulons et écrous sont en place et que vous êtes prêt(e) à vendre, n’attendez pas des clients qu’ils vous trouvent pas eux-mêmes. Tout d’abord, ils doivent savoir que vous existez. Ensuite, vous devez les convaincre que vous êtes le/la meilleur(e). Ce qui demande un certain effort. C’est là que le marketing entre en jeu.

Utiliser les services d’un professionnel du webmarketing pour identifier les bons mots clés, rédiger des descriptions de produits captivantes, choisir des images de haute qualité et créer une stratégie de référencement puissante pour que votre entreprise soit bien classée sur les principaux moteurs de recherche.

Votre service clients doit également être d’une qualité irréprochable pour attirer les clients, les inciter à revenir et à laisser des notes positives à votre sujets sur les sites d’avis en ligne.

Pour devenir un site de commerce électronique de premier plan, vous devez investir massivement dans le marketing en ligne. Savoir comment fonctionne l’industrie du marketing numérique et mettre en œuvre la bonne stratégie pour stimuler le trafic et améliorer les conversions. 

Conclusion

En cochant toutes les cases de cette checklist, vous pouvez économiser beaucoup de temps et d’efforts. Le commerce en ligne offre des possibilités incroyables et un potentiel immense. Vous devez savoir comment exploiter les bonnes ressources pour maximiser les bénéfices.

Alisha Shibli 
Senior Content Marketing & Communication Specialist at Radix