Astuces pour les professionnels du web

Pourquoi l’URL de votre site est importante pour le SEO ?

Gandi news - L'importance de l'URL de votre site pour le SEO

La majorité du trafic vers les sites internet, 53% selon certaines estimations (lien en anglais), provient des résultats donnés par les différents moteurs de recherche, Google en tête, en fonction d’une formule magique que l’on appelle communément “l’algorithme”. Ce sont même 93% des expériences en ligne qui débutent par une requête sur l’un de ces moteurs de recherche (lien en anglais).

Par conséquent, le trafic d’un site web reste, en dépit de l’importance des réseaux sociaux, très dépendant de son positionnement dans les résultats des moteurs de recherche et les 80 milliards de dollars investis chaque année par les entreprises américaines dans l’optimisation du référencement, le SEO, illustrent parfaitement cet état de fait.

Ces stratégies SEO consistent en général à répartir avec une densité suffisante dans chaque page des mots-clés pertinents, à s’assurer que la page en question est mentionnée par d’autres sites influents dans le même domaine d’activité et que le site soit structuré et rapide à s’afficher.

Mais un paramètre est souvent négligé : l’optimisation de l’URL.

Avant de se lancer dans une liste des bonnes pratiques en termes de SEO concernant les URL, précisons que ces considérations s’appuient sur les règles de référencement de Google, en raison de son quasi-monopole parmi les moteurs de recherche et parce que les règles instituées par Google sont souvent suivies par ses concurrents. Par conséquent, considérons que le positionnement sur Google est le plus important, sans pour autant négliger les autres moteurs de recherche.

Qu’est-ce qu’une URL ?

L’URL, “Uniform Resource Locator”, est en quelque sorte l’adresse d’une page web. C’est cette chaîne de caractères que l’on tape ou, si on clique sur un lien, qui apparaît dans la barre d’adresse pour accéder à un site en particulier. Et c’est justement cette URL qui apparaît dans les résultats d’une requête, elle fait donc partie des critères évalués par le moteur de recherche pour le référencement d’une page.

Si on décompose une URL, on peut identifier sept éléments :

  • Le protocole de communication (par exemple « http »)
  • Un sous-domaine (par défaut « www »)
  • Un nom de domaine
  • Une terminaison, que l’on appelle « domaine de premier niveau » ou TLD
  • Un chemin absolu (commençant par un « / »)
  • Une chaîne de requête
  • Des paramètres
  • Un identificateur de fragment, précédé par un « # »

https://www.example.tld/home?=321#example

En général, l’adresse d’une page se résume à ces quatre éléments :

  • Le protocole
  • Le nom de domaine
  • La terminaison
  • Le chemin qui désigne précisément la page du site que l’on consulte

Chacun de ces éléments constitutifs de l’URL ont un impact sur le SEO, nous allons le voir en détail.

Quel est l’impact du protocole sur le SEO ?

Il existe différents protocole de communication (ftp, ftps, mailto ou file) mais les deux principales possibilités pour un site public sont http et https.

Quelle différence entre http et https ?

“http” est l’acronyme de “hypertext transfer protocol” et “https” correspond à “hypertext transfer protocol secure”, la différence entre les deux protocoles réside donc dans le degré de sécurisation qu’ils impliquent.

Lorsque l’URL d’un site débute par “https”, cela signifie que ce site est protégé par un certificat SSL ou TLS. Cette protection garantit deux choses

  1. L’authentification
  2. La confidentialité

L’authentification permet d’assurer que l’identité du site que vous visitez a été vérifiée par un organisme tiers et que la personne à l’origine de la demande de ce certificat est parfaitement identifiée.

La confidentialité est garantie par le chiffrement des données échangées avec le site. En cas d’interception de données sensibles, comme des informations de paiement par exemple, il sera impossible de les lire. Seul l’utilisateur et le site sont en mesure de décrypter ces données.

Outre les paiements et la sécurité des mots de passe, cette sécurisation permet de se prémunir contre l’enregistrement des activités en ligne par une tierce personne.

En consultant un site débutant par “http” (sans le “s”), vous renoncez à tous ces avantages.

Quel est l’impact de https sur le SEO ?

Depuis 2014, l’utilisation d’un protocole https est un critère de ranking (lien en anglais). Cela signifie que le référencement d’une page est désormais directement corrélé au choix d’un protocole sécurisé. Dès lors, l’adoption du https a été massive et une étude menée par Mozilla montre qu’en mars 2021, 93% des sites internet utilisaient ce protocole https (lien en anglais).

Quel est l’impact de la terminaison du nom de domaine sur le SEO ?

Qu’est-ce qu’une terminaison de nom de domaine ?

Avant de s’intéresser au nom de domaine en lui-même, évoquons sa terminaison (que l’on désigne parfois de manière impropre par le terme “extension”, en référence à celles des noms de fichiers, telles “.mp3” ou “.exe”… ), que l’on appelle en anglais TLD, pour Top-Level Domain. C’est le .com dans “exemple.com” ou le .net dans “gandi.net”.

On ne comptait à l’origine qu’une poignée de terminaisons génériques pour les sites internet puis des terminaisons liées à différents pays, ou “ccTLD” pour “Country Code Top-Level Domains”.

Aujourd’hui, il existe une multitude de TLD, plus de 700, à choisir selon vos besoins : certains sont applicables à toute sorte de site internet, comme par exemple “.com”, d’autres sont localisées, comme les ccTLD ou ceux spécifiant un lieu encore plus précis, comme .nyc pour New York City ou .paris pour la capitale de la France. D’autres encore sont spécifiques à un domaine d’activité ou un centre d’intérêt, c’est le cas par exemple de .wine, .baseball ou .travel.

Un mot clé dans la terminaison améliore-t-elle le SEO ?

Dans cette multitude de TLD, certains peuvent constituer des mots clés que vous pourriez mettre en avant dans votre stratégie de référencement. Si par exemple votre activité concerne le cloud computing, il pourrait s’avérer judicieux de vous positionner sur le “.cloud” pour que votre nom de domaine souligne clairement la nature de votre activité.
Mais est-ce que cela aura une influence sur le référencement sur le mot-clé “cloud” ?

Malheureusement, non. Google fait savoir très clairement que la présence d’un mot-clé dans un TLD n’offre ni avantage ni désavantage dans le positionnement des résultats de recherche.

La terminaison a-t-elle néanmoins un impact sur le SEO ?

Oui, notamment si vous faites l’acquisition d’un nom de domaine se terminant par un code de pays, puisque cela permettra à Google de géolocaliser votre site. Cela signifie que si votre activité est au Royaume-Uni et que votre site se termine en .uk, vos pages remonteront plus haut dans les recherches faites au Royaume-Uni.
De la même manière, si votre entreprise est basée aux Etats-Unis et que vous avez une branche au Canada et une autre au Mexique, vous aurez tout intérêt à disposer en plus de votre nom de domaine principal des versions en .ca et en .mx pour être mieux référencé respectivement au Canada et au Mexique que vous ne le seriez avec un site en .com par exemple.
Notons que ce mécanisme ne s’applique qu’aux terminaisons officielles de pays, les ccTLD, et non aux TLD plus locaux déjà évoqués (.paris, .nyc, etc.) que Google considère comme des terminaisons génériques.

Quel impact a votre nom de domaine sur le SEO ?

Le nom de domaine que vous choisirez, indépendamment de sa terminaison, peut également avoir un impact non négligeable sur le référencement de vos pages.

En effet, les moteurs de recherche comme Google conçoivent des algorithmes dans le but de filtrer les résultats les plus pertinents et les faire remonter en tête des résultats de chaque recherche. Par conséquent, ce nom de domaine peut s’attirer les faveurs de l’algorithme par deux mécanismes :

  1. L’utilisation de mots-clé est le cœur de la stratégie SEO et enregistrer un nom de domaine contenant ces mots-clés entre complètement dans cette stratégie. Il sera donc pertinent d’intégrer dans un nom de domaine la nature voire le lieu de son activité. Ainsi, un mécanicien basé à Boston pourrait avoir intérêt à choisir un nom de domaine tel que “bostonmechanic.tld” pour se positionner sur la requête “Boston Mechanic” que feraient naturellement des gens désireux de faire réparer une voiture à Boston.
  2. Un autre canal de recherche se fait sur la marque, grâce à la notoriété acquise par le marketing. Il est donc important qu’une requête sur le nom de votre marque, vue sur un panneau publicitaire ou entendue dans un podcast, conduise vers votre site. Dans ce cas, la recherche de notoriété est indirecte puisqu’elle dépend d’une stratégie marketing plus large, mais le SEO servira de relais pour concrétiser encore davantage ces efforts de communication.

Sachant que Google n’apprécie pas toujours de trop grossiers efforts pour se positionner sur trop de mots clés, la seconde option peut être la plus appropriée.

Pourquoi le bourrage de mots-clés nuit-il au SEO ?

Le “bourrage de mots-clés” (“keyword stuffing” en anglais) du nom de domaine consiste à mettre dans son adresse plusieurs mots clés dans l’espoir de remonter sur l’ensemble des recherches liées. Si cette pratique a un temps permis à certains sites de compenser un contenu de faible qualité, ça n’est plus le cas aujourd’hui, et ce genre de pratique peut même s’avérer préjudiciable pour le référencement d’un site.

Comment votre marque peut-elle impacter le SEO ?

Une marque forte dans un nom de domaine ne peut qu’impacter positivement le SEO. La plupart des utilisateurs sont enclins à faire davantage confiance à une marque établie, à cliquer sur un domaine s’en réclamant, à en lire le contenu et à le partager. Ces comportements auront tendance à améliorer le positionnement de la page dans les résultats de recherche.
C’est pourquoi les critères d’un bon nom de domaine en général sont également ceux d’un nom de domaine favorable au SEO. Ce nom de domaine doit être :

  • court
  • unique
  • facile à mémoriser
  • sans ambiguïté sur son orthographe

Google prend en compte les comportements des internautes sur les sites qu’il référence, par conséquent, un nom de domaine efficace pour vos visiteurs le sera également pour les moteurs de recherche qui seront d’autant plus encouragés à proposer votre site dans ses résultats.

Comment utiliser des mots-clés dans le nom de domaine pour le SEO ?

L’affirmation d’une marque n’est pas incompatible avec l’utilisation de mots-clés. C’est notamment le cas pour les entreprises locales. Si vous avez un restaurant à Oakland, ajouter le mot “Oakland” dans votre nom de domaine est un moyen efficace d’indiquer au moteur de recherche, mais également à vos potentiels visiteurs, où on peut trouver votre établissement.
De la même façon, indiquer la nature de votre activité ou de vos services, en l’adjoignant par exemple au nom de votre entreprise, ne pourra qu’être bénéfique. Ainsi, la nature et le lieu de votre activité deviennent en quelque sorte une composante de votre marque. Google n’estimera pas que vous tentez de surcharger votre nom de domaine de mots-clé mais considèrera vraisemblablement que vous défendez votre marque, dans votre domaine et dans votre localité.

Comment le chemin peut impacter le SEO ?

Ce chemin, c’est la partie après le “/” dans l’URL. Elle permet d’indiquer la structure du site et la manière dont les pages s’inscrivent dans cette structure. Chaque chemin conduira vers une page différente de votre site et sera visible par les utilisateurs dans leurs résultats de recherche.
Celà signifie que ce chemin est tout aussi important pour le SEO que le nom de domaine dans la définition d’une URL. La différence, c’est que vous insisterez davantage sur les mots-clés qui vous intéressent que sur la marque dans cette partie de l’URL.
Voici quelques conseils pour définir ces chemins :

Assurez-vous que ce chemin reste assez court

La partie de l’URL montrée par le moteur de recherche étant limitée, il est impératif de la faire apparaître en entier. Pour cela, enlever tous les articles et les mots de liaison, “et”, “avec”, etc… pour ne laisser que les mots importants.

Ne vous dispersez pas

La page doit répondre à une seule problématique clairement formulée dans le chemin, idéalement avec des mots clés.
Par exemple, si votre page permet aux visiteurs d’acheter de la laine, vous opterez pour une URL du type exemple.com/shop/laine ou exemple.com/acheter-laine.
Si en revanche vous proposez des activités ludiques et que celles proposées sur cette page sont celle utilisant de la laine, vous choisirez plutôt exemple.com/activites-laine

Vous éviterez un chemin de la forme exemple.com/5-activites-avec-de-la-laine, pour ses mots de liaisons inutiles (“avec de la”) et un chiffre qui n’est pas pertinent pour la recherche ciblée.

Soyez explicite

Être concis n’empêche pas d’être précis. N’hésitez donc pas à décrire le contenu de vos pages dans le chemin et éviter ce genre d’URL :
example.com/shop/item_id=99312

example.com/blog/article_id=1791

Ce format d’URL est peu engageant pour l’utilisateur et peut être considéré comme suspect par les moteurs de recherche.

Conclusion : adapter son URL à sa stratégie SEO

La part importante du trafic liée au résultats des moteurs de recherche implique un effort total sur le SEO, y compris au moment de forger l’URL, pour optimiser le référencement.
Cette URL peut influencer, par chacune des parties qui la constituent, la performance de votre page dans les recherches.
Le protocole en https est désormais primordial pour rassurer les utilisateurs et par extension Google.
La terminaison du nom de domaine peut influencer votre SEO de manière locale mais ne permettra pas de valoriser les mots-clés ciblés.
Le nom de domaine en lui-même est essentiel et doit être pensé dans le cadre d’une stratégie de marque, sans s’interdire de préciser la nature ou le lieu de son activité.
Il est donc important de penser son nom de domaine et choisir son TLD de manière cohérente.
Enfin, le chemin qui suit le nom de domaine doit être concis, explicite et contenir des mots clés pertinents. Cela contribuera à asseoir votre marque et permettra à vos visiteurs de trouver facilement ce qu’ils recherchent. Au contraire, des chemins et insuffisamment décrits risquent de plomber les performances de vos pages et envoyer un signal très négatif à Google.
Quel que soit le CMS que vous utilisez, ne négligez donc pas ce levier et prenez le temps de choisir une URL en suivant ces conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.