Démarrer sur le web

Quelles alternatives gratuites et open-source à Microsoft Office ?

alternative à Microsoft Office gratuit open-source

Pour toute une génération, le concept de “Suite Bureautique” est intimement lié à Microsoft Office. L’utilisation de Word, Excel, Powerpoint est enseignée dans les écoles, la suite Office a souvent été installée par défaut sur nos PC, indispensable dans un CV et, encore aujourd’hui, incontournable. Pourtant, les solutions alternatives n’ont pas attendu pour émerger et, dès les années 1990, des suites libres ont vu le jour, avec KOffice et Siag Office notamment.

Aujourd’hui, ces solutions libres ne sont plus perçues comme des clones gratuits plus ou moins réussis d’Office, mais des solutions performantes, innovantes qui démontrent que le logiciel libre est une manière au moins aussi efficace de faire avancer les choses.

Si vous êtes à la recherche d’une alternative open-source à Microsoft Office, vous trouverez votre bonheur parmi ces 4 propositions.

OpenOffice, l’alternative historique à Microsoft Office

Le projet OpenOffice.org, ou OOo, a vu le jour en 2000, soit dix ans après la suite de Microsoft, et a donné naissance à une première version du logiciel en 2002. Mais son histoire remonte aux années 1980 puisqu’OpenOffice est en réalité la continuité libre d’un logiciel concurrent de Microsoft appelé StarOffice, et déjà  gratuit à l’époque pour les particuliers, et notamment les étudiants. En 2011, le projet est confié à la fondation Apache (qui lui donne son nom, Apache OpenOffice.

Le détail de la suite Apache OpenOffice

WriterTraitement de texte
CalcTableur
ImpressModule de présentation
DrawModule de dessin
BaseModule de base de données
MathÉditeur d’équations mathématiques

Pourquoi choisir Apache OpenOffice comme alternative à Microsoft Office ?

OpenOffice a gagné ses galons d’alternative solide à Microsoft Office grâce notamment à l’intérêt de l’administration française qui l’a rapidement préconisé pour équiper ses fonctionnaires. S’il a laissé sa place à son cousin LibreOffice dans le Socle Interministériel de Logiciels Libres, cette approbation par l’autorité publique a contribué à installer OpenOffice et ses descendants comme des projets sérieux dans l’esprit du grand public.

Pour faciliter son adoption, Apache OpenOffice a permis l’interopérabilité avec d’autres suites bureautiques. Outre l’usage des formats OpenDocument (.odt, .ods, etc.), il est donc possible d’ouvrir des documents Word et de les exporter par exemple en pdf.

Enfin, Apache OpenOffice, après sa fusion avec IBM Lots Symphony, a récupéré dans son éditeur de texte un “volet” latéral (lien en anglais) que certains, comme les utilisateurs de Gimp, jugeront peut-être plus pratique pour visualiser et avoir à portée de main les principaux outils. 

Les raisons qui pourraient vous décourager de choisir Apache OpenOffice

Apache, de son propre aveu, a du mal à garder le projet actif, faute de bras. Les mises à jour se font donc plus rares que sur un projet comme, nous le verrons ci-après, LibreOffice.

Plateforme : GNU/Linux, Microsoft Windows, macOS et BSD

Dernière version stable : 4.1.11 (6 octobre 2021)

LibreOffice, l’alternative à Microsoft Office la plus populaire

Héritier lui-aussi du projet OOo, LibreOffice est aujourd’hui l’alternative à Microsoft Office la plus populaire. Elle est téléchargée chaque semaine près d’un million de fois.

Le détail de la suite LibreOffice

LibreOffice ne partage pas qu’une grande partie de son code avec Apache OpenOffice, mais également les différents modules qui le composent. On retrouve donc, dans cette suite, les mêmes logiciels avec les mêmes dénominations, Writer, Calc, Impress… que pour la suite d’Apache.

Pourquoi choisir LibreOffice comme alternative à Microsoft Office ?

Par le dynamisme de sa communauté, LibreOffice est désormais recommandé par l’administration française aux côtés des plus illustres solutions open-source dans la bureautique, mais également dans de nombreuses collectivités locales en Europe.

Par ailleurs, LibreOffice bénéficie d’extensions [lien : “”] qui permettent d’adapter la suite à vos besoins, vous pourrez ainsi utiliser des modèles de CV gratuits sans mauvaise surprise, des tableaux pour tenir vos finances ou des outils comme “Angry Reviewer”, qui corrige de manière véhémente les papiers scientifiques que vous rédigez en anglais.

Les raisons de ne pas opter pour LibreOffice 

La seule différence notable entre les deux suites est l’absence pour LibreOffice d’un véritable service “support”. En cas de difficulté, il faudra vous tourner vers la communauté des utilisateurs plutôt que vers un interlocuteur dédié à cette tâche. Mais si vous cherchez à estimer combien de fois vous serez contraint(e) de faire appel à un professionnel pour résoudre un problème sur un tableur ou un éditeur de texte, vous conviendrez que cet avantage à Microsoft est loin d’être déterminant.

Une autre raison qui peut détourner un(e) utilisateur(trice) occasionnel(le) de cette alternative open-source à Microsoft Office est son apparente complexité : LibreOffice propose désormais tant de fonctionnalités qu’il demande un peu d’apprentissage ou au moins une phase de familiarisation par rapport à des solutions plus épurées (et moins performantes).

Enfin, et malgré les efforts de la communauté de développeurs active sur cette suite, il peut persister encore quelques soucis de compatibilité de formats quand on doit échanger des documents avec des utilisateurs équipés de Microsoft Office.

Plateformes : GNU/Linux, Microsoft Windows, macOS, BSD, Android et Haiku

Dernière version stable : 7.3.1 (3 mars 2022)

Calligra Suite, l’alternative s’intégrant dans un environnement open-source

Comme beaucoup de projets libres, Calligra est né d’un conflit entre développeurs et de l’abandon du projet KOffice, la suite bureautique de l’environnement KDE, en 2010. KDE, pour « Kool Desktop Environment » est un projet intégrant de multiples outils libres depuis 1998.

Plutôt qu’affronter les deux poids-lourds de son domaine, Microsoft Office et LibreOffice, Calligra a cherché à se différencier par la recherche d’ergonomie et la gestion des gros documents, mais également en s’adressant à des utilisateurs désireux de se tourner complètement vers des solutions libres. La suite mise par exemple sur les formats OpenDocument et ne cherche pas nécessairement la compatibilité avec les formats de Microsoft.

Le détail de la suite Calligra

WordsTraitement de texte
SheetsTableur
StageModule de présentation
KritaModule de dessin
KexiModule de base de données
PlanGestion de projet
KarbonDessin vectoriel
FlowÉditeur de diagrammes
BraindumpPrise de notes et organisation
AuthorOutil de création de livres numériques

Les raisons d’opter pour Calligra

Outre les quelques modules supplémentaires qu’on peut être tenté(e) d’essayer, Callibra a pour principal atout de parfaitement s’insérer dans le projet de logiciels libres KDE. La compatibilité technique et la cohérence graphique rendent la suite Calligra très facile à prendre en main si vous avez déjà fait le choix d’évoluer dans l’univers KDE.

Les raisons de ne pas choisir Calligra Suite comme alternative à Microsoft Office

Beaucoup d’avis convergent sur le fait que Calligra a davantage de difficultés à assurer une compatibilité satisfaisante avec les formats de Microsoft. Par ailleurs, la communauté de développeurs, moins importante, ne peut pas suivre le rythme des évolutions imposées par ses concurrents, notamment LibreOffice.

Plateformes : GNU/Linux, Microsoft Windows, macOS, BSD

Dernière version stable : 3.2.1 (14 mai 2020)

OnlyOffice, l’alternative à Microsoft Office la plus collaborative

Le projet OnlyOffice est né en 2009 avec un groupe de développeurs en Lettonie, TeamLab, qui a conçu un outil de travail collaboratif. Quelques années plus tard, l’outil dispose d’une version desktop et devient, de fait, une alternative open-source à Microsoft Office.

La partie “bureautique” d’OnlyOffice comprend un logiciel de traitement de textes, un tableur, un outil de présentation et un créateur de formulaire.

Les raisons de choisir OnlyOffice comme alternative à Microsoft Office ?

La genèse de ce projet en fait une solution idéale pour le travail collaboratif : disponible en ligne, il peut être installé sur un serveur local et propose même des outils sur mobile. Outre OnlyOffice Docs, qui permet de disposer en local des principaux outils bureautiques, il est possible de déployer OnlyOffice Workspace pour un usage collaboratif.

Par ailleurs, OnlyOffice affirme œuvrer pour une compatibilité maximale avec Microsoft Office.

Les raisons de ne pas opter pour OnlyOffice

Certains pourront déplorer l’absence de modules supplémentaires dans la suite bureautique comme, par exemple, un éditeur d’image ou un gestionnaire de bases de données. Mais ce n’est pas forcément la philosophie mise en avant par cette solution, qu’il faut davantage voir comme une alternative à Google Workspace.

Plateformes : Windows, MacOS, Linux, Android, iOS

Dernière version stable : 7.0.0 (18 janvier 2022)

Des alternatives adaptées à vos besoins

Outre ces solutions généralistes, il existe des alternatives à Microsoft Office plus adaptées à vos besoins précis. Framasoft liste quelques uns de ces projets libres et mentionne par exemple des outils pensés pour un usage éducatif, comme OOo4Kids, Canoprof ou Opale, ou pour concevoir des présentations comme Scenari ou OptiOffice.

Difficile d’affirmer si une solution est meilleure qu’une autre, chacun(e) trouvera dans ces possibilités celle qui répondra au mieux à ses besoins : 

  • Avez-vous besoin d’une suite complète ou seulement d’un traitement de texte ? 
  • Cherchez-vous un moyen de mener un travail collaboratif et de partager l’accès à vos documents ?
  • Devez-vous coordonner votre travail avec des collaborateurs utilisant des formats propriétaires, de Windows par exemple ?

Le choix de se tourner vers une alternative open-source à Microsoft Windows est en tout cas l’opportunité de remettre en question les usages qu’on a de ces outils et de “déconstruire” l’influence de Windows. L’univers du Libre ne se contente pas de faire “comme Windows mais gratuit” et peut aussi nous proposer une autre manière d’appréhender la bureautique.