Est-ce possible de « voler » du SEO en enregistrant un domaine expiré ?

5 Jan, 2021  - écrit par  dans Noms de domaine

Bien qu’il existe un certain nombre d’alternatives, certaines plus commerciales que d’autres, croyez-le ou non, Google donne clairement le « la » en matière d’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO). 
Ainsi, lorsque John Mueller, « webmaster trends analyst » de Google, s’est mis à parler des noms de domaine lors d’une discussion, nous ne pouvions que tendre l’oreille.

Ce qu’il a déclaré

John Mueller effectue régulièrement des appels Google Meet avec tous ceux qui souhaitent poser des questions liées au référencement SEO.
Lors d’un récent appel (enregistrement disponible sur YouTube), il a été questionné sur une pratique assez courante dans le monde du nom de domaine.
Plus précisément, il a été interrogé sur la pratique consistant à enregistrer un nom de domaine qui hébergeait un site avec un bon référencement SEO mais qui a depuis expiré afin de « transférer » ce référencement vers un nouveau site sur ce domaine, ou même d’utiliser une redirection pour « transférer » ce référencement vers un site complètement différent.

Pourquoi les noms de domaine expirés sont-ils précieux ?

Lorsqu’un nom de domaine expire (qu’il ait été volontairement laissé à l’abandon ou que quelqu’un ait juste raté la notification de renouvellement), après une première suspension pour un délais supplémentaire de renouvellement tardif et ensuite pour une période supplémentaire de « rachat » auprès du registre, il devient disponible pour toute personne souhaitant l’enregistrer.
Cependant, les noms de domaine qui sont considérés comme précieux ne se contentent pas de disparaître tranquillement dans la nuit. Ils sont souvent achetés le plus rapidement possible, ou parfois des jours, des semaines ou des mois plus tard.
Le référencement SEO n’est en fait qu’une des raisons pour lesquelles un nom de domaine expiré peut avoir de la valeur.
Il peut également être utile si le site web précédent est lié à un autre site ou si certaines personnes ont ce site enregistré dans les favoris de leur navigateur. Il y a d’autres raisons tout à fait légitimes pour lesquelles il pourrait être utile. Par exemple, il pourrait simplement s’agir d’un nom de domaine particulièrement convoité. Vous imaginez certainement à quel point n’importe quel mot courant avec un .COM à la fin peut être recherché. Le nom de domaine peut même être racheté par son propriétaire initial, ou bien le même site correspondant au même domaine change simplement de mains.

Comment Google gère-t-il les noms de domaine réenregistrés et expirés ?

Google a rarement des réponses fermes et définitives à des questions comme celles-ci et la réponse de John Mueller sur ce sujet n’a pas fait exception.
En synthèse, il a exploré certaines des raisons valables pour lesquelles les noms de domaine pourraient expirer et être réenregistrés et pourquoi il serait tout aussi injuste de remettre à zéro le « compteur SEO » tous ces noms de domaine aussi bien que de ne pas pénaliser les cas évidents d’abus.
Mais il a fini par dire qu’il pense que Google « fait un assez bon travail », pour détecter les mauvais cas.

Alors pourquoi s’en soucier ?

Néanmoins, la nouvelle a fait quelques remous, voir même des vagues. Le marché « seconde main » des noms de domaine est le théâtre de nombreuses spéculations, et les réenregistrements de noms de domaine expirés y jouent un rôle prépondérant.
Et il y a forte une tendance à voir dans les mots implicites ou explicites de Google une tentative de faire pencher la balance de leur côté (lien en anglais).

En conclusion

En fin de compte, ce que John Mueller et Google essaient de faire lorsqu’ils examinent un nom de domaine en particulier + l’optimisation de son référencement, c’est de déterminer si ce référencement est légitime ou si il est le fruit d’une ruse contre le système.
Ce qui est pénalisé, c’est de se jouer du système, et ce qui est récompensé, c’est de fournir un contenu de qualité que les gens veulent.